Prix du fioul domestique

Moyenne nationale au 11/07/2020 à 5h00

ordinaire

0€

711€

supérieur

730€

 
 
 
i

La moyenne nationale est basée sur les tarifs de plusieurs fournisseurs pour une commande de 1000 litres non groupée.
Le prix du fioul entre 2 communes peut être fortement différent. En effet les prix peuvent varier en fonction de votre situation géographique.

Qu'est-ce que le fioul ?

Les caractéristiques du fioul

Le fioul domestique est la 3èmeénergie de chauffage la plus représentée dans les foyers français, derrière le gaz naturel et l’électricité. Mais qu'est-ce que le fioul concrètement ?
Il désigne un combustible issu du raffinage du pétrole entrant dans la catégorie des énergies fossiles. On le retrouve aussi sous le terme de "fuel" ou "mazout".
Le fioul est un combustible au même titre que le charbon, le gaz et le bois. Dégageant de l’énergie en brulant, il est principalement dédié au chauffage. On le nomme d'ailleurs "fioul domestique".
Sa composition lui confère des caractéristiques qui lui sont propres.
Le fioul domestique doit répondre ainsi à certaines normes administratives garantissant une qualité standard.
Sa couleur rouge est due à l’ajout d’un colorant spécifique permettant aux douanes de tracer l’utilisation de ce produit aux conditions de taxation et d’utilisations particulières.
Différentes caractéristiques permettent de garantir la bonne qualité du fioul.
Les fiouls de qualité supérieure offrent une meilleure résistance au vieillissement diminuant ainsi les risques de pannes de chaudière.
Un agent anti-corrosion est présent dans le fioul de qualité supérieure afin d'éviter aux pièces métalliques de votre chaudière de subir une corrosion due à la présence d’eau.
Un fioul résistant au froid permet un meilleur stockage du produit, ainsi qu’une meilleure protection de vos canalisations extérieures.
Une odeur forte et une couleur rouge foncé peuvent signifier un produit de mauvaise qualité. En effet, il peut y avoir une présence de bactéries dans l’eau, une oxydation trop prononcée ou une présence trop importante de sédiments.
La qualité de combustion varie selon la qualité du fioul. Une combustion incomplète augmente la consommation.
Il existe deux normes pour caractériser le fioul domestique, les normes administratives imposées par l’état et les normes intersyndicales établies par la chambre syndicale des pétroliers-raffineurs. Cette dernière s’engage à garantir un fioul ayant des normes strictes.

La fabrication du fioul

Il est naturel de s’intéresser à la production et à la fabrication du fioul lorsque l’on utilise cette énergie comme mode de chauffage.
Pour comprendre la production du fioul domestique, il convient d’aborder la matière première dont il est issu : le pétrole.
Le pétrole est composé de molécules d’hydrocarbures, c’est à dire de molécules constituées d’atomes de carbone et d’hydrogène. Il contient également une certaine quantité de gaz dissout ainsi que des produits acides et corrosifs.
Une telle composition rend l’utilisation du pétrole brut impossible en l’état et nécessite des transformations.
Comment fabrique-t-on du fioul domestique ?

Il est obtenu par raffinage du pétrole brut via le procédé suivant :

  1. La distillation : fusion du pétrole brut pour en extraire un certain nombre de produits comme le gaz et les bitumes afin de les rendre aptes à être utilisés essentiellement comme carburants.

    Concrètement, le pétrole est introduit dans une colonne de distillation composée d’une grande tour avec des plateaux. Il est ensuite porté à très haute température, à des intensités différentes suivant les niveaux de la colonne. Ainsi le pétrole se fractionne naturellement en plusieurs produits distincts. Les molécules les plus légères (le gaz, les essences) se concentrent en haut de la tour de distillation, les molécules les plus lourdes (les bitumes, les paraffines…), en bas.

  2. La conversion : procédé consistant à casser les grosses molécules de pétroles afin de les transformer en produits plus légers. Il permet d'obtenir des produits comme le kérosène, le gasoil et les autres essences.

  3. L’amélioration : on élimine toutes les impuretés et les substances interdites par la commission européenne. Elle permet entre autres de réduire la teneur en souffre.

  4. Le mélange : traitement du produit pour le rendre propre à la consommation domestique. Il s’agit de travailler sur les spécificités techniques, réglementaires et environnementales des produits ainsi que sur leur sécurité.

Le fioul domestique est donc le fruit d’un long processus qui vise non seulement à garantir un carburant de chauffage respectueux des normes européennes concernant la protection de l’environnement, mais aussi une meilleure utilisation pour votre chauffage.

 

 

Votre fioul au meilleur prix
près de chez vous

Alerte Prix

Soyez informé d'une baisse
de prix sur votre commune !

Le prix du fioul va-t-il repartir à la hausse ?

Publication : 8 juillet 2020

Les cours du pétrole stagnent en ce début de semaine, en attendant le rapport sur les stocks américains. En effet, l'Agence américaine d’information sur l’Energie (AIE) dévoile tous les mercredis les chiffres hebdomadaires sur les stocks de pétrole aux Etats-Unis. Les réserves de brut, qui avaient fortement gonflé depuis le début de la pandémie et la chute de consommation en énergie qui en a découlé, ont commencé à redescendre. Mais celles de produits raffinés restent à des niveaux très élevés.

Lire la suite...

Evolution des prix du fioul début juillet

Publication : 2 juillet 2020

Le début d'année a été marqué par une chute importante du prix du fioul, principalement due à la pandémie de Coronavirus qui a paralysé le monde. La tendance s’est inversée à partir de début mai, au moment du déconfinement. Au cours de ce mois de juin, les prix ont toutefois eu tendance à se stabiliser pour la première fois depuis le début d’année, voire à baisser légèrement.

Lire la suite...

La suppression de l’avantage fiscal sur le gazole non routier est reportée à 2021

Publication : 22 juin 2020

Ce carburant est surtout utilisé dans le secteur du bâtiment et des travaux publics, mais aussi pour les tracteurs agricoles et forestiers. Il est réservé aux engins mobiles non routiers, pour lesquels son utilisation est obligatoire depuis 2011, et bénéficie d’un avantage fiscal. La 1ere version du projet de loi de finances 2020 prévoyait une suppression progressive cet avantage fiscal pour les entreprises du bâtiment et des travaux publics, qui utilisent ce carburant pour les engins de chantier (bulldozers, pelleteuses, tractopelles…).

 

Lire la suite...